« Les Fidèles » à T2 : des photos fêtent la fête

Un article écrit par

Ce soir, mercredi 18 janvier, aura lieu le vernissage de l’exposition temporaire “Les Fidèles”. Dédiée à la fête, celle-ci aura lieu dans un tout nouvel espace culturel situé près d’Oberkampf au nom quasi-lymphocytique : T2. Et comme chez SousLaJupe, la fête, c’est sacré, on vous invite hottement à aller la voir (attention ça finit le 15 février !)

 

Crédit photo Rebecca Topakian


T2, NOUVEL ESPACE CULTUREL HYBRIDE

Situé au 24, rue du Marché Popincourt, T2 est un nouvel espace culturel résolument hybride, à la fois lieu de création et cantine. Dédié à l’expérimentation collaborative, “T2 questionnera le rapport de l’œuvre au spectateur ainsi que le rôle de l’espace culturel dans cette relation”. La programmation thématique bi-annuelle sera assurée par BLBC (pour « Bright Lights, Big Cities »), un collectif “composé d’une vingtaine de jeunes professionnels des champs de la curation, gestion de projets artistiques et de la recherche en sciences sociales”.

 

Crédit photo Rebecca Topakian

 

SAISON #01 : LA FÊTE

Pour sa première saison, T2 a demandé à différents artistes et collectifs de s’interroger sur le thème de la fête, “rite social fédérateur” selon le plasticien Pierre Huyghe.

 

“La fête est à la fois immanence du plaisir et tension vers un ailleurs, sacré ou profane. Des Saturnales à nos soirées endiablées, la fête semble vouloir nous porter toujours au-delà de la simple jouissance sensible, vers une compréhension plus intime de la nature de la norme ou de l’individu. Peut-on pour autant penser et vivre la fête simultanément ? Peut-on réconcilier « danse, chant, nourriture et beuverie » (Roger Caillois) et la transcendance qui serait leur pendant conceptuel, sans nuire à l’un ni à l’autre ?”

 

Crédit photo Charlotte Gonzalez

 

« LES FIDÈLES » OUVRENT LE BAL

Pour sa première exposition, baptisée “Les Fidèles”, T2 a invité Charlotte Gonzalez et Rebecca Topakian à s’interroger sur les racines de la fête pour mieux l’aborder de façon “archéologique”. Comme le rappelle le collectif BLBC, “la fête est un topos, séparé du commun par des seuils, à la fois temporels et spatiaux. Un moment où corps et esprit se confondent ou s’échappent l’un à l’autre”.


Désir de transcendance et ferveur religieuse sont au coeur du travail des deux photographes, qui ont tenté dans “Les Fidèles” de capturer ce qui donne à la fête toute sa dimension sacrée.

 

“De la soirée techno à la messe, du club à l’église, l’exposition explore les analogies formelles entre les théâtres de la fête. Les fêtards contemporains, saisis par les photographes Rebecca Topakian et Charlotte Gonzalez, s’incarnent en icônes fantomatiques. A la lumière de la nuit ou du petit matin, elles capturent des atmosphères suspendues, dont les compositions évoquent les formes du sacré pictural, et les acteurs le bestiaire de cette peinture biblique. Un dispositif immersif, prolongement de cette ambiguïté, propose aux spectateurs de vivre cette exposition photographique comme une expérience sensible. Procédés scénographiques, jeux de lumières et compositions sonores rythment ainsi la visite, faisant de la galerie un ambivalent sanctuaire, sacré et profane.”

 

Non seulement, le sujet comme la démarche nous plaisent bien mais en plus, on croit avoir reconnu sur les photos un endroit qu’on chérit particulièrement. On vous laisse aller voir par vous même.

 

Crédit photo Charlotte Gonzalez

 

***

« LES FIDÈLES », du 18 janvier au 15 février 2017 à T2

L’event Facebook du vernissage

T2, espace collectif de création

Le collectif BLBC

Matthieu

@matthieufoucher

Après avoir vagabondé entre Berlin et Amsterdam, Matthieu habite à Paris où il bosse dans les médias. Il aime manger des fleurs, prédire la fin du capitalisme et disserter sur les spectres queers.