J’M DMA Galerie

Un article de Pauline. Rangé dans le tiroir Cult

Mots clés: , , , , ,

Publié le 27 octobre, 2011 - Pas de réaction

Sélection de pièces pour la Chic Art Fair

Lorsqu’on est un jeune exposant dans une foire d’art contemporain (en l’occurrence la Chic Art Fair à Paris), le temps peut parfois sembler long. La plupart des galeristes travaillent sur leur iPad ou constituent leur réseau, d’autres boivent des bières en plaisantant. Cette attitude nonchalante et décomplexée nous a donné envie de rencontrer DMA galerie, une association rock et urbaine, qui promeut les jeunes artistes bretons.

Sélection de pièces pour la Chic Art Fair

Contre le mur, un flipper « Animals » et une affiche « Dégrader c’est cool ». De l’autre côté du stand, un canevas représentant Booba et une étagère couleur béton. Si le choix des œuvres exposées relève surtout du coup de cœur, il reflète tout de même la thématique forte de la galerie : l’urbanité. Basée à Rennes, DMA galerie se définit comme « une vitrine où on peut exposer ce qui se fait de mieux en Bretagne en Design et Métier d’Art » (d’où le nom de DMA, contrairement à ce que nous pensions !). Mais Nicolas et Jean, directeur et régisseur de la galerie, font en réalité bien plus que ça : aider les jeunes artistes bretons qui sortent de l’école et les pousser dans des galeries à Paris et Bruxelles. Dans un esprit de « Do it Yourself », ils encouragent ces derniers à assurer eux-mêmes la promotion et l’édition de leur travail, sans dépendre des industries. Leur production prise en charge par DMA, ces jeunes talents profitent aussi de la réputation de la galerie : plus de 500 personnes à chaque vernissage !

 

Les Animals - Expo Laisse Béton

Affichant une décontraction certaine, en combo perfecto – sneakers, Nicolas et Jean baignent totalement dans la culture punk et rock rennaise… qu’ils défendent à travers leurs expositions. En mai 2011, « Rennes 81 » tentait de faire revivre à travers une sélection de photos, pochettes de disques, dessins, les années punks rennaises, période faste de la contre-culture, où différentes communautés artistiques se côtoyaient dans les bars et les clubs de la ville. Depuis le 14 octobre, la galerie présente l’exposition « Laisse Béton », du duo Rock et Poch. Ce duo de graffeurs est revenu sur sa jeunesse banlieusarde, et examine avec tendresse et dérision les clichés des « bandes de jeunes ». Clope au bec, chaussettes blanches Fila aux pieds, vouant un culte à leur bécane, les gamins bagarreurs de la vidéo « La Chevauchée Fantastique » du collectif Les Animals, apparaissent comme des incarnations du Lucien de Franck Margerin. Une sorte de « Born to be Wild » banlieusard.

Les Animals – Chevauchée Fantastique from Simon Peltier on Vimeo.

 

 

Depuis peu, la galerie organise des « DMA party », réunissant un public d’étudiants et d’artistes. Tandis que la première accueillait Patrice Poch aux platines, la seconde mettra probablement en avant quelques groupes prometteurs, comme Splash Wave.

De passage en Bretagne ? Ramène ton pack et viens discuter des cultures émergentes chez Jean et Nicolas !

Infos pratiques :

DMA Galerie

23, rue de Chateaudun

35000 Rennes

Expo Laisse Béton, du 14/10 au 23/12

http://www.dmagalerie.com/

>

A propos de Pauline

Fille illégitime de David Lynch et de Samantha Fox / Ne serait rien sans son perfecto / Rêve de faire du pôle dance en costume de panda / "Music was my first love"

Tous les articles de

.

Réagis !