Mariage pour tous : Que se passe-t-il du côté des pro ?

Un article écrit par

L’avantage lorsqu’un mouvement contestataire pointe le bout de son nez en public, c’est qu’il pose carte sur table.

Nous trouvons qu’il est normal de ne pas accorder aux homosexuels les mêmes droits qu’aux autres citoyens.

Ils votent, ils paient des impôts mais ils ne s’aiment pas, n’ont pas de projets familiaux. Ils ne sont pas comme tout le monde, on les laisse faire leurs petites affaires dans leur coin, mais on ne veut pas qu’ils viennent perturber notre sacrosaint droit de la famille, notre vision du couple, nos traditions ancestrales.

C’est dit. C’est proclamé. C’est assumé.

Très bien. Une fois l’annonce de cette opinion digérée il faut l’accepter : cette opinion existe. On la soupçonnait sans vouloir y croire, on la repoussait loin, ne fréquentant pas ces sympathisants. Maintenant, elle défile dans la rue, dans les rues et on ne peut plus ne pas la voir :

l’homophobie rampante a fait son coming out, parfois sans même s’en rendre compte..

Une fois que « l’adversaire » a tout balancé, la riposte n’est que plus facile et les réactions des personnes favorables au « mariage pour tous y compris les homosexuels » ne se sont pas fait attendre.

Petit récapitulatif en images, en liens et en vidéo des pro-intégration-homo :

Commençons par les sites sur lesquels la jeunesse française passe le plus de temps : les réseaux sociaux. Comme souvent lors de grands débats, révolution et bouleversements, ces profils numériques se font miroirs et porte parole des opinions. De la cover à la profil pic, les triangles roses et les appels à la manifestation ont vite fait d’envahir les mirettes connectées.

  • Tu dis oui ! et tu le dis avec ce triangle rose

  • Tu vas manifester, tu le dis avec le kit de visuels pour facebook du site www.agissonspourlegalite.fr qui comprend cover et profil pic pour militer tout en postant des vidéos de chats pailletés.
La cover d’attending timeline
La photo d’attending profil

 

Sans contenus à partager, point de réseau social. La toile a donc tissé, quelques images pour nous mettre en bouche :

Touche pas à ma maman qu’ils disaient à l’UMP ?
André vieux pépé
Votre langue aurait-elle fourché Mr le président ?
Le texte a été collé avec deux doigts seulement, trois doigts ça rentre pas…
Parfois les dures à Queer mettent des doigts là ou il faut
Si toi aussi tu aimes l’avocat, viens !
lalala la laaaaaaaaaa lalala la laaaaaaaa

 

Du côté des stars, des peoples, des VIP, des politiques, des vieille bique on notera l’intervention du mec que finalement on est bien content qu’il ait jamais été président, j’ai nommé Lionel Jospin  et son pendent féminin bien plus productif  Virginie Despentes ! Elle répond au vieu réac avec une tribune qui chauffe ses oreilles : le must read. Autre style, sans beaucoup de paragraphes, l’observatoire des propos homophobes de Libération qui met en avant tous les propos des antis et souligne ainsi leur intolérable grossièreté.

 

Du côte de la presse magazine, Les Inrocks, sous l’impulsion de leur rédactrice en chef Audrey Pulvor, lance une pétition en ligne suite à un édito et une couverture qui ne laisse aucun doute :elle met la langue !

A droite,  l’UMP utilise les codes d’SOS racisme contre l’égalité (la droite subversive décomplexée oserait-elle tout ?!!) et le PS fini par sortir de son mutisme et lance lui aussi une pétition en ligne. La langue est chaude, elle tourne, Oui, signez ! Signez ! Signez, comme les 1600 psychanalystes français (soit la moitié des psychanalystes de France ) qui proclament qu’ils n’ont rien à voir avec les arguments douteux des anti.

 

Continuez et dites oui ! oui ! oui ! tel le collectif indépendant du même nom créé par différents groupes, associations, organisatrices/teurs de soirées gouines, trans*, pédés, hétéro-Tes et bi-es et/ou simples citoyen-ne-s. Tous souhaitent lutter pour une complète égalité des droits et amplifier la visibilité de la Marche pour l’Egalité du 16 décembre à Paris. Le blog oui!oui!oui, outre les vidéos et photos de militants, comprend une rubrique témoignages qui rend le débat plus concret que jamais.

 

Et puis écoutez aussi, nos amis les musiciens et DJs trop cools qui ne sont pas en reste avec l’ouverture du Tumbr : fight for your right to marry. Chaque participant y choisit un morceaux pour la cause, morceau qu’il/elle aimerait jouer au mariage d’un de ses ami(e)s / famille homosexuel(les). Le résultat: une playlist militante éclectique, sympa avec M83, Laurent Garnier, Emilie Simon, Gesaffelstein, et beaucoup d’autres. Tous ensemble ils ont envie de dire : Nous sommes musiciens, pas politiciens, et ce qu’il ce passe en France depuis quelques mois autour de la loi pour le mariage de nos frères/soeurs et ami(e)s Gay, lesbiennes, Bi et Trans, nous rend malades et tristes, alors nous avons à notre manière décidé de protester et à notre tour de sortir du placard ! […] Parce que la musique n’a pas de genre ni de sexe et n’est qu’amour, plaisir et abandon, nous avons donc décidé de nous engager en faveur du mariage pour tous, de l’adoption de la PMA et de l’égalité avant tout, en vous proposant ce qu’on sait faire de le mieux : de la MUSIQUE !

Véritable site tribune au graphisme moderne et à l’esthétisme soigné : http://ca-vous-choque.fr fait le parallèle entre les propos tenus par les antis-mariage pour tous en les remplaçant avec un autre groupe ou minorité. L’affligeante portée de la créativité et du design web. Avant goût :  « Le mariage gitan est une déviance de la société, qui serait ainsi dévoyée. » Ça vous choque ? A voir absolument.

 

La Pride Map choisit elle le créneau des manifestations à la carte tout en vous invitant  à contacter directement votre élu sur ce sujet brulant. Après tout il reste le représentant et doncpar extension le salariés des citoyens de sa circonscription. Contactez le donc, et recommencer. #egalitepourtous

 

L’émission Cité à la une sur Radio Prun invite les Dures à Queer. Morceaux choisis : « le problème de fond c’est quand l’homosexualité devient une vraie possibilité, qu’on constate une non-hiérarchie des sexualités » « C’est pas l’envide de famille qui détruit la famille, c’est la misère sociale« . Écoutez l’émission dans son intégralité ici : http://www.prun.net/emissions/cite-a-la-une-19-11-

Sur France Inter, Sophia Aram a elle misé sur son habituel humour acerbe pour se jouer des propos de Natacha Pollony. Jouissif.

Epouse moi, Natacha par franceinter
Et si on prenait le problème dans le bon sens ? Doit-on autoriser le mariage catho ? La bonne question est posée par Mediapart et parce qu’on en a pas encore assez, partons à la rencontre de trois typologies d’homophobes qui s’ignorent et de la réponse que leurs a rédigé rue 69/89.

Un coup de gueule de Le Roncier : avec ou contre nous. « J’ai besoin que vous disiez: «Je ne supporte pas la manière dont te traitent ces gens et je ne veux rien avoir à faire avec eux; c’est indéfendable. »

Dans un autre style, cet article publié dans le journal Le Monde, donne la parole à Maurice Godelier, directeur d’études à l’Ecole des hautes études en sciences sociales, qui analyse le mariage et ses évolutions d’un point de vue sociologique. A chaque société son mariage, aucun modèle « naturel » n’existe à ce niveau. Il finit ses propos par : L’Etat doit intervenir pour fixer des responsabilités devant la loi. […] Il faut aussi pénaliser l’homophobie, qui agresse parents et enfants. D’autres gouvernements sont passés par là. Aucune des sociétés qui ont accepté ces évolutions ne s’est effondrée. C’est devenu banal, comme avoir des enfants sans se marier est aujourd’hui banal.

Sans oublier le billet Tous les mariages sont dans la nature, illustré de manière animale et artistique.

 

Pour finir en beautés youtubisées, quelques vidéos

 

Pour ceux qui aiment les anglais à lunettes qui parlent très vite et agitent des peluches pour se moquer des antis :

Extrait de l’un des débat organisé au sein de la mairie du IVème arrondissement de Paris entre citoyens, pro et anti (dont Bouboutintin).

Toutes les vidéos des débats sont disponibles sur le site Yagg.fr

 

On peut rire de tout, donc en avant les histoires :

 

Et surtout, avec ou sans ukulélé n’oubliez pas de vous lever dimanche 16 décembre, pour leur montrer, encore et toujours, que l’homosexualité a le droit de se marier.

 

 

L’event du 16 décembre c’est par ici : https://www.facebook.com/events/368035553288076/

Et si vous n’êtes pas sur Paris, pas de soucis, les homosexuels veulent vraiment tout partager, même leurs voitures !

Si vous avez noté d’autres articles/dessin/vidéos et initiatives en rapport avec le droit au mariage et à la famille pour tous, n’hésitez pas à commenter cet article.

 

 

 

Gaelle

Co-fondatrice. Photographe-auteure dispersée dans le temps et l'au-delà des étoiles de la vie des rêves éternels et aussi sur INSTAGRAM et @